On entend de plus en plus parler du jeûne intermittent pour maigrir. En effet, il s’agit d’une méthode naturelle d’amincissement, afin de faire retrouver au corps toute sa santé.

D’ailleurs cela est un fait incontestable. Le fait de trop manger empêche l’auto-guérison du corps. Par conséquent, le corps pompe constamment de l’énergie nerveuse au cours de la journée. Il se dérègle donc au niveau de ses sucres et de ses graisses. Puisqu’il consomme du sucre et des graisses du matin au soir, il ne peut plus puiser naturellement dans les graisses et sucres présentes en lui.

De plus, il faut savoir que le fait de manger le matin, le midi, le soir (voire même goûter le matin et l’après-midi pour certains) n’est pas une bonne solution. Avant, les gens ne mangeaient que le déjeuner du midi et le dîner du soir. Le petit-déjeuner n’existait pas, c’est d’ailleurs pour cela qu’on l’appelle le « petit-déjeuner ».

50%. C’est le pourcentage des ressources nerveuses qu’il faut au corps pour pouvoir digérer. Certains aliments prennent plus de temps à digérer que d’autres. Il va même falloir plusieurs heures de digestion pour certains d’entre eux. Raison pour laquelle la fatigue se ressent encore plus après un « gros » repas. C’est là qu’intervient donc le jeune intermittent pour perdre du poids.

1)  Le jeûne intermittent, qu’est-ce que cela signifie ?

De manière générale, jeûner signifie ne plus manger ni boire, pendant une certaine période. Mais il existe plusieurs sortes de jeûnes. En effet, il peut aussi consister à effectuer une restriction calorique complète, toujours pendant une période donnée (12, 16h, 18h, etc.).

C’est par exemple le cas du jeûne à l’eau, également appelé jeûne hydrique. Il consiste à ne boire que de l’eau sur une certaine période, en s’abstenant de toute nourriture.

Psychologiquement, le fait de penser à jeûner n’est pas évident. Dans sa nature, l’être humain aime être libre et ne pas se priver. Mais parfois, il faut savoir faire des choix utiles et réfléchis, pour améliorer sa santé. Et c’est exactement le cas du jeûne intermittent pour maigrir.

Il faut comprendre que si l’on parle autant du jeune intermittent pour perdre du poids, c’est pour une bonne raison. Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, se priver de manger et/ou de boire est excellent pour la santé !

De nombreuses études et cas pratiques menés confirment ses vertus. Clairement, le jeûne offre des vertus thérapeutiques et purifie le corps.

Cela permet par exemple :

  • De perdre du poids ;
  • D’améliorer les maux de certaines maladies chroniques ;
  • D’améliorer les processus mentaux (mémoire, intelligence, attention, raisonnement etc.)
  • De purifier le système de digestion ;
  • De purger le corps de manière générale.

2) Qu’est-ce que le jeûne intermittent pour maigrir ?

La question qui se pose maintenant, c’est de savoir ce qu’est réellement un jeune intermittent pour perdre du poids ?

En fait, il s’agit d’un jeûne « entre les deux » si l’on peut dire, ou jeûne « à moitié ».

Cela signifie donc que ça ne pas un jeûne traditionnel sans manger, ni boire. Ni même un jeûne où l’on boit simplement de l’eau au cours d’une certaine période. Non.

En fait, c’est un jeûne où l’on va alterner en 24h des périodes de jeûne et des périodes où l’on mange. En anglais, on appelle le jeûne intermittent pour maigrir « fasting ».

Par exemple, on peut jeûner pendant 16h, puis cesser de jeûner et manger normalement pendant 8h. Ou encore jeûner pendant 14h et manger sur une période de 10h. Cela dépend de la personne, mais aussi du diagnostic qui a été fait de son cas.

Comme vu plus haut, le jeûne intermittent pour maigrir apporte de nombreux bienfaits pour le corps. Focus sur certains d’entre eux.

3) Booste la perte de poids

Quoi de mieux que le jeune intermittent pour perdre du poids ? Il faut pour cela comprendre le mécanisme qui va apporter une perte de poids rapide au corps. Quand le corps est en état de jeûne, on ne lui apporte plus de glucose. Le corps va par conséquent puiser dans les réserves. En manque de glucose, le corps commence à stresser mais bien heureusement il s’agit de « bon » stress.

En puisant dans les réserves, le corps va effectuer une sorte de déstockage des graisses. Cela aura pour conséquence un regain d’énergie au corps et donc, une perte de poids. Donc oui, le jeûne intermittent pour maigrir est une vraie et excellente alternative.

4) Purifie le système de digestion

Le fait de jeûner va permettre au corps de créer des réactions moléculaires pendant un certain temps. Ce processus est appelé catabolisme. C’est alors que les cellules vieillissantes sont détruites puis recyclées grâce à l’autophagie. L’autophagie est un processus cellulaire, la cellule ayant pour but de digérer une partie de son contenu. Le rôle du jeune intermittent pour perdre du poids aura donc ici un rôle d’élimination. Pourquoi ? Car d’autres organes tels que le foie vont en profiter pour s’auto-nettoyer. Les détritus et résidus internes vont se nettoyer en profondeur et être rejetés.  Ce qui est impressionnant, c’est que le nettoyage peut parfois intervenir sur des déchets vieux de plusieurs mois… voire de plusieurs années !

 

5) Le jeûne intermittent améliore les processus mentaux

Le jeune intermittent pour perdre du poids … n’est pas seulement bon pour perdre du poids ! Il est également excellent pour améliorer les processus mentaux : intelligence, développement du cerveau…

Pour cela, il n’y a qu’à demander aux jeûneurs eux-mêmes, et ils le confirmeront. Lorsqu’ils jeûnent, il se sentent mieux. Leur esprit est plus clair, l’apprentissage est plus facile, la mémoire fonctionne mieux.

De plus, il faut savoir que le jeûne atténue le vieillissement du cerveau. Le fait qu’il réussisse à lutter contre le stress oxydatif (mauvais stress) fait qu’il prévienne ce vieillissement.

A cet effet, plusieurs recherches ont été effectuées par l’éminent chercheur Mark Mattson, sur les bienfaits de jeûner. Que cela concerne aussi bien un jeûne intermittent pour maigrir, un jeûne traditionnel etc. En somme, le jeûne de manière générale. Il a même été jusqu’à démontrer que le fait de jeûner pouvait avoir des effets bénéfiques sur la maladie d’Alzheimer. Il en est de même pour les maladies neurodégénératives et de Parkinson.

6) Réduit les risques de diabète (type 2)

Environ 5% de la population souffre de diabète en France, soit 3,5 millions de personnes. 90% de ces personnes sont atteintes du diabète de type 2. Le diabète peut procurer entre autres des insuffisances rénales, de la cécité ou encore une amputation des jambes.

Et c’est là que le jeune intermittent pour perdre du poids rentre en jeu. Non seulement il permet à la personne diabétique de perdre du poids. Mais en plus de cela, il va améliorer le taux d’hémoglobine et mieux contrôler l’hypersécrétion de l’insuline. Si le jeûne fonctionne bien sur le diabétique, cela peut même conduire à la résistance de cette hormone sur son corps. Ceci serait notamment dû au fait que le sujet mange moins.

Les médecins ont malheureusement du mal à assumer le fait qu’un diabète puisse s’inverser. Cependant, les études prouvent que cela est vrai et prouvé.

D’ailleurs il est assez étonnant de voir les résultats de ces études. Les patients diabétiques ayant eu recours au jeûne intermittent pour maigrir et améliorer leur diabète en témoignent. Au bout d’un mois seulement, ils ont pu totalement supprimer leur recours à l’insuline.

Cependant, il a fallu faire de gros efforts et de grosses concessions. Très peu de calories étaient autorisées dans leur alimentation. L’eau, le café et le bouillon (seulement) étaient autorisés pendant le jeûne. Lorsqu’arrivaient les jours où ils ne jeûnaient pas, ils n’avaient droit qu’à deux repas par jour. Comme le dit le célèbre dicton, « on n’a rien sans rien ».

 

7) Le jeûne intermittent favorise la combustion des graisses

Dernière chose pour comprendre le mécanisme du jeûne intermittent pour maigrir.

Effectivement, lorsqu’une personne jeûne, son taux d’hormone de croissance, aussi appelé GH, augmente. C’est tout du moins ce qu’on découvert les chercheurs du centre de santé Intermountain (aux USA).

Cette GH est aussi appelée la « brûleuse de graisse ». C’est pourquoi le jeûne favorise autant la combustion des graisses, surtout s’il est correctement effectué.

Mais ce n’est pas tout. Cette hormone de croissance a aussi un rôle de protection sur la masse musculaire. Également, elle permet la régularisation du sucre dans le sang.

Toutes ces raisons sont donc le moment ou jamais pour commencer dès à présent un jeune intermittent pour perdre du poids !