L’excès de cholestérol est le premier facteur de risque cardiovasculaire ❤️

C’est pourquoi il est important de réduire son taux de cholestérol total et LDL (= le « mauvais » cholestérol), tout en augmentant le « bon », le HDL.

Cela passe notamment par une diminution de l’apport en graisses tout en privilégiant les sources de graisses insaturées.

Découvrez 9 aliments efficaces dans la régulation du taux de cholestérol :

L’aubergine : L’aubergine contient des fibres solubles capables d’éliminer naturellement le cholestérol. Un régime composé de fibres solubles permet de réduire jusqu’à -15 % son taux dans le sang.

Dans la mesure du possible, privilégiez les aubergines issues de l’agriculture biologique, car 37 % des aubergines non bio contiennent des résidus de pesticides (3,2 % dépassent même les limites maximales en résidus autorisées).

L’ail : frais ou macéré (et l’ail des ours), il empêche l’oxydation du cholestérol et fluidifie le sang en diminuant le pouvoir d’agrégation des plaquettes. Si ces dernières sont déjà fixées à la paroi, un autre anticoagulant (l’ajoène) active leur séparation. “L’ail est aussi recommandé dans la prévention du diabète de type 2, car ses principaux actifs aident le foie à réguler l’excès de sucre dans le sang”, note Franck Dubus.

Le poireau : excellent pourvoyeur de fibres, la consommation de poireaux agirait sur la diminution du taux du mauvais cholestérol sanguin, le cholestérol LDL.

La banane : riche en amidon, qui agit comme les fibres pendant la digestion et aurait des effets bénéfiques sur les lipides sanguins. L’amidon permet une augmentation de la fermentation intestinale, une amélioration de l’absorption de certains minéraux et de la glycémie et une diminution du cholestérol-LDL.

La pêche : elle ne contient pas de cholestérol, elle est riche en fibre et en antioxidants (mangez la avec sa peau afin de pouvoir bien en beneficier)

L’orange : Sa faible teneur en fibres, qui sont en plus des fibres solubles, en fait un allié très intéressant pour limiter le taux de cholestérol dans le sang.

Les amandes : riches en magnésium : elles en contiennent 232 mg/100 g quand nos besoins quotidiens sont de 350 mg en ce minéral indispensable à l’influx nerveux, et dont 70 % des femmes sont carencées.

La noix : elle contient des fibres (qui aident le corps à éliminer), des acides gras insaturés (bons pour le cœur) et des stérols végétaux qui prennent la place du cholestérol.

Les noisettes : enrichies en vitamine E : une portion de 30 g (10 à 12 noisettes) apporte 2 g, soit 20 % des apports journaliers recommandés en cette vitamine qui renforce le système immunitaire.

Vous l’aurez compris, amandes, noix, noisettes sont précieux pour protéger notre santé cardiovasculaire et lutter contre le mauvais cholestérol. Ces fruits à coque sont donc de délicieux en-cas sains à privilégier (sans sels bien sûr)

Pour lutter contre le cholestérol n’oubliez pas de favoriser les fruits et légumes de saisons tout en vaillant à avoir une activité physique régulière (marche, course…)